stage SFPH

Pendant 3 jours (du vendredi 5 mars au dimanche 7 mars 2021), deux moniteurs du CICER ont eu la chance de participer au stage de SFPH (Spécialisation Fédérale Public Handicapé) des Hauts-de-France, orchestré par Clara Henneuse.

Première journée : les TED

Sur la première journée, Clara a commencé par les TED (Troubles envahissant du développement) avec les TSA (Troubles du Spectre Autistique).
Nous avons pu voir comment fonctionne un cours et comment celui-ci peut se dérouler ainsi que les différents cas vécus.

À la suite, un intervenant de la Fédération Française du Sport Adapté est venu parler de sa Fédération et des différents fonctionnements et avantages à venir s’affilier chez eux.

La pause déjeuner est arrivée, après s’être alimenté, nous reprenons sur comment organiser/concevoir un cours, s’il doit être spécifique, commun, avec une structure (IME, …), dans un club et voir les différents paramètres.

Nous finissons notre journée sur les maladies respiratoires, le BPCO (Bronchopneumopathie Chronique Obstructive).
Pour terminer sur l’asthme.

Cette première journée fort en informations et très enrichissante, nous permet de voir que nous nous limitons nous-mêmes avec des aprioris et des craintes qui n’ont pas lieu d’être.

Deuxième journée

Cette deuxième journée de stage s’amorce par les déficiences intellectuelles, certaines déficiences peuvent entraîner un handicap mental.
Nous avons aussi eu un cours sur les handicaps psychiques.

Pour ensuite partir sur les troubles du comportement.
Comme pour le TDA/H (Trouble Déficitaire de l’Attention avec ou sans Hyperactivité).

Nous avons vu également le diabète, la cécité et l’obésité.
Avec un petit atelier pratique pour tester les différents cas de malvoyance ou de non-voyance et de l’obésité.

Photo de groupe après l'atelier obésité, cécité.
Photo de groupe après l’atelier obésité, cécité.

Après l’atelier, nous avons pu voir au loin un entraînement de foot-fauteuil du club de Douai, où les enseignants et les dirigeants du club nous ont expliqué le fonctionnement d’un match, le coût d’un fauteuil, …
Ce fut un moment court mais très intéressant.

Troisième et dernière journée

Nous finissons le stage, sur le cancer, les malentendants et la surdité.
Après la théorie, nous avons pu nous mettre sur de la pratique.
Où un moniteur devait donner des instructions aux stagiaires équipés de boules quiès et de casque antibruit.

Et voilà 3 jours pleins d’informations, qui cassent les idées préconçues, renforcent les acquis et donnent de bonnes découvertes.

Merci à Clara pour son partage de connaissance, le groupe de stagiaires était excellent, bonne ambiance et amicale.